Fabrication de fromage climatiquement neutre avec CONO

CONO Kaasmakers est la première organisation laitière garantie climatiquement neutre aux Pays-Bas. C’est donc également la fromagerie la plus durable de notre pays !

Les fabricants du célèbre fromage Beemster, entre autres, adoptent une triple stratégie : économiser le plus d’énergie possible, produire le plus d’énergie verte possible et compenser la toute dernière petite portion d’émissions. « Nous nous entourons d’agriculteurs de premier ordre qui fournissent du lait de toute première qualité. Seule une fromagerie haut de gamme y a sa place », explique Grietsje Hoekstra, Sustainability Manager chez CONO Kaasmakers.

Fromagerie climatiquement neutre

Depuis le 1er janvier 2020, le processus de production de CONO est climatiquement neutre. CONO est la première organisation laitière de notre pays à être certifiée par Climate Neutral Group (CNG) comme organisation climatiquement neutre (fromagerie). Non seulement dans la fromagerie de CONO, mais tout au long de la chaîne d’approvisionnement, une attention particulière est accordée à l’homme, à l’animal et à l’environnement. Conjointement avec ses partenaires de la chaîne d’approvisionnement (tels que les éleveurs de bétail, les transporteurs et les clients), mais aussi avec les organisations socialement impliquées, CONO œuvre au développement durable. Son principal programme de développement Caring Dairy vise à rendre l’élevage laitier plus durable. CONO récompense ses éleveurs par une prime pour leur participation au programme et aussi pour l’obtention de résultats significatifs.

Un processus très énergivore

La fabrication du fromage est un processus très énergivore. Dans une fromagerie qui traite quelque 400 millions de kilos de lait par an, il est impossible de renoncer à toute utilisation d’énergie. Comme « chaque petit geste compte », les fromagers de CONO posent quotidiennement des choix intelligents. GNC surveille ces progrès. Par exemple, il est possible de veiller à ce que l’énergie consommée soit verte et provienne de sources renouvelables. Des accords ont été conclus avec les agriculteurs membres de la coopérative CONO. Ceux d’entre eux qui fournissent un surplus d’électricité à consommation, produit grâce à des panneaux solaires installés sur le toit de leur ferme, reçoivent une compensation. Aujourd’hui, 440 producteurs laitiers sont membres de la coopérative laitière. Plus de 34 % de ces entreprises produisent désormais leur propre électricité verte. « Nous ambitionnons, par le biais des membres de notre coopérative laitière, de produire à terme suffisamment d’électricité verte pour l’ensemble de la chaîne fromagère », explique Grietsje Hoekstra.

Compensation du CO2 en collaboration avec Climate Neutral Group

Après toutes ces réductions, la fromagerie émet encore et toujours du CO2. La consommation de gaz pour la fromagerie et les carburants nécessaires à la mobilité sont, en effet, inévitables. C’est pourquoi CONO a recours à la compensation du CO2 pour être certifiée en tant que fromagerie climatiquement neutre. À cet effet, CONO coopère avec CNG. Grietsje : « Nous le faisons actuellement, entre autres, dans le cadre d’un projet de préservation des forêts VCS REDD+ au Brésil. Ce projet permet de créer des emplois, d’améliorer l’environnement et de réduire les émissions de CO2.

Le défi réside dans la chaîne

Au sein de la chaîne, d’autres mesures peuvent encore être prises afin de réduire l’impact sur le climat. Par exemple, une grande partie des émissions de CO2 résulte de la production de lait. Cela est principalement dû au fait que les vaches sont des ruminants et que les processus naturels tels que la rumination engendrent la production de méthane. L’empreinte carbone, l’ACV carbone, de l’élevage laitier, est calculée chaque année pour chaque exploitation. La réduction de cette empreinte est une tâche complexe qui implique de nombreuses mesures différentes. Le secteur y travaille par le biais du programme Caring Dairy en fournissant des outils axés, entre autres, sur la réduction des émissions de méthane. En cas de réduction de l’empreinte ou d’amélioration annuelle, un participant à CONO Caring Dairy est récompensé par une prime de résultat sur le prix du lait. CONO collabore ainsi activement, conjointement avec ses agriculteurs, à un élevage laitier à l’épreuve du temps.

Grietsje Hoekstra : « Nous sommes fiers des mesures que nous avons déjà prises pour réduire nos émissions de CO2 et nous nous engagerons à en faire plus chaque année. La norme de neutralité climatique de CNG nous aide à surveiller et à ajuster nos mesures de réduction conformément à l’Accord de Paris sur le Climat. »

En savoir plus ?
Téléchargez notre brochure

Télécharger la brochure
×