Ci-dessous, vous trouverez certains facteurs essentiels pour un entrepreneuriat durable au sein des organisations :

  1. Le développement durable doit faire partie de la vision et de la mission de l’entreprise et doit être porté par la direction.
    Les indicateurs de performance durable (KPI) sont un bon outil pour concrétiser la politique et faciliter la fixation d’objectifs et de sous-objectifs concrets et réalistes.
  2. La recherche de solutions et d’améliorations durables dans la gestion journalière et les activités commerciales doit être intégrée.
    Cela contribue à ne pas voir les projets durables comme des cas uniques. Une fois que le développement durable est un thème intégré au sein de l’organisation, les résultats des efforts s’améliorent, deviennent plus visibles et plus faciles à communiquer au monde extérieur.
  3. Communiquez la vision et la mission en matière de développement durable vis-à-vis du monde extérieur une fois qu’il a été vérifié si elles sont réalistes et réalisables dans un délai raisonnable.
    Soyez durable, communiquez de manière durable. Les parties prenantes d’aujourd’hui (clients, employés et autres intéressés) sont critiques et attendent une certaine ouverture et une crédibilité optimale. Impliquez dès lors le département communication dans la politique et la mise en œuvre et communiquez au monde extérieur en bonne concertation.
  4. Impliquez vos employés dans le développement durable.
    Ils ont souvent de très bonnes idées sur les économies à réaliser et où. Cela a également un impact intéressant sur l’ambiance et la culture d’entreprise et la prise de ses propres responsabilités. Faites appel à des experts, à des ressources et à des méthodes éprouvées si vous éprouvez des difficultés à motiver vos employés.
  5. Faites preuve d’ouverture face aux idées, soyez créatif et innovant.
    Soyez convaincu que l’on peut réaliser de grandes choses moyennant des investissements relativement réduits. Et ce, sans devoir adapter les processus et les structures organisationnelles. Si nécessaire, brisez les schémas de pensée et habitudes figés en organisant des ateliers, des groupes de réflexion et des séances avec les parties prenantes.
  6. Concentrez-vous sur les projets de durabilité prometteurs et/ou sur les projets qui peuvent avoir un impact important à moindre effort.
    Ne vous dispersez pas. Faites des choix et faites les choses correctement. Ces projets donnent souvent un coup de fouet à la transition vers l’entrepreneuriat durable. C’est plus enthousiasmant et motivant qu’un tigre de papier plein de plans difficiles à mettre en œuvre.
  7. Rendez transparente la consommation de tout ce qui a un impact sur le climat, y compris les gaspillages et les économies.
    Aujourd’hui, cela peut souvent se faire de manière numérique, à l’aide d’outils de contrôle visuels. Un benchmarking des performances d’un individu par rapport à la moyenne ou d’un département par rapport à l’entreprise peut ajouter une certaine valeur grâce au stimulant qui en découle. Une communication interne régulière concernant les résultats obtenus par le biais de rapports clairs et compacts est également essentielle.
  8. Communiquez régulièrement, de manière ouverte et transparente, sur les résultats obtenus vis-à-vis du monde extérieur.
    Le rapport annuel général, le rapport sur la RSE et/ou le rapport de développement durable sont d’excellents moyens de faire le point sur la situation. Utilisez d’autres ressources telles que le site Internet, des brochures, des bulletins d’information et des communiqués de presse pour présenter la situation actuelle et les étapes clés atteintes. Soyez fiers de ce qui a été accompli et parlez-en.
  9. Cartographiez la valeur du développement durable de manière objective, comme moyen de pilotage.
    La satisfaction des clients et/ou des employés est-elle meilleure, économise-t-on de l’argent, les bénéfices augmentent-ils, le nombre d’offres ou de commandes va-t-il croissant ? La valeur du développement durable peut être d’une telle ampleur qu’elle incite à revoir la mission et la vision de l’organisation au sens le plus large.
  10. Prenez conscience que la route menant au développement durable est un processus permanent et agissez en conséquence.
    Faites preuve de vigilance et de proactivité. La vision et la mission devront être revues régulièrement. Les objectifs devront être ajustés, peaufinés ou de nouveaux objectifs viendront s’ajouter. Le monde qui nous entoure évolue sans cesse et il se crée de nouvelles possibilités de réduire davantage ou de réduire là où nous ne pouvions pas le faire auparavant.

Voulez-vous également réussir dans le domaine de l’entrepreneuriat durable ?

Dans ce cas, contactez Jouke Roelfzema ou appelez le +31 (0)30 232 6175..


Découvrez comment nous pouvons aider votre organisation à atteindre l’objectif Zéro carbone

Téléchargez notre brochure
×